• 1h du mat, tranquillement endormie sous votre couette, vous rêvez:

    Stockholm, remise du prix Nobel de physique, vous êtes la, devant un parterre d'éminents scientifiques, vous vous apprêtez à faire votre discours de remerciement "Merci papa, merci maman, merci à tous, je suis trop contente d'avoir le prix Nobel, je ne sais comment exprimer ma joie ma gratitude" etc... quand soudain, dans l'assemblée, un bidon à azote liquide se lève et vous pointe d'un doigt accusateur (enfin, façon de parler, tout le monde sait très bien qu'un bidon à azote liquide ça n'a pas de doigt, même dans les rêves). Sa voix nasillarde s'élève: "Je proteste, elle ne peut pas prétendre au prix Nobel, elle a commis une erreur impardonnable hier soir en quittant le labo: elle a oublié d'ouvrir la vanne de sécurité"

    Réveil en sursaut, zut, il a raison, hier soir en quittant le labo vous n'avez pas ouvert la vanne de sécurité de la bouteille d'azote liquide. En tout cas, vous ne vous rappelez pas l'avoir fait...C'est embêtant...En tout cas, vous n'arrivez plus à vous rendormir, vous imaginez le pire. Scénario catastrophe: la pression augmente dans le bidon, explosion, 3 de vos collègues au moins périssent dans l'incident.

    Mauvais côté de la vie au Japon: votre chef va entrer dans une rage folle, il va devenir tout rouge, va vous insulter. Puis il se reprendra et d'un geste parfaitement calme et maîtrisé, il vous tendra un sabre. Seule issue possible: laver votre honneur dans le sang (le vôtre bien sur).

    Bon côté de la vie au Japon: à toute heure du jour et de la nuit, vous êtes sure de trouver quelqu'un au labo. Vous appelez donc vite fait le bureau. Vous tombez sur le plus insomniaque de vos collègues qui va s'empresser d'ouvrir la vanne qui pose problème. 2 minutes plus tard, petit mail sur votre keitai pour vous dire que tout va bien. Et vous replongez avec délice sous votre couette.

    Aaah, y'a pas à dire, le travail intensif ça a du bon, surtout quand ce sont vos collègues qui bossent comme des malades pendant que vous êtes tranquillement chez vous.

     


    12 commentaires
  • Conversation du jour entre Gros Rocher et moi.

    Gros Rocher: "Tu sais ce que Beaute (rq: C'est le prenom d'un thesard du groupe) vient de me dire? Que je devrais participer a la formation sur le harcelement sexuel."

    Moi, un semblant interessee, qui leve le nez de mon bureau: "C'est une formation pour apprendre a ne pas harceler ses etudiants ou pour savoir comment reagir quand on se fait harceler?"

    Gros Rocher, comme s'il ne m'avait pas entendue: "Hum, je crois que je devrais y aller, je sais que je peux etre dangereux pour les femmes."

    Moi, qui replonge le nez dans mes bouquins: "Ah bon..."

    Gros Rocher s'eloigne et revient 10 secondes plus tard: "Bien sur, il ne faut pas prendre ce que je viens de dire trop au serieux"

    Aaaah, bon, je suis soulagee parce que la, ouh lala, j'etais morte de peur, vraiment.


    39 commentaires
  • Bon, vous avez bien compris: aujourd'hui c'est la St VA-LEN-TIN. Ca fait un mois que dans n'importe quelle boutique de Tokyo on nous saoule avec ca, il y  a des petits coeurs roses partout, alors, ce n'est pas le moment d'oublier.

    La St. Valentin au Japon, c'est comme pour beaucoup de choses: il faut que tout le monde participe. Du coup, meme si vous n'avez pas d'amoureux, et que vous tenez absolument a acheter des chocolats, vos collegues se feront un plaisir de les manger. Quel devouement a tout epreuve, heureusement qu'il y a les collegues. Petite precision: aujourd'hui seules les femmes offrent des chocolats et dans un mois, pour le "White Day" les hommes "renverront l'ascenseur" en offrant un cadeau aux femmes qui leur ont donne des chocolats le 14 fevrier. Comme m'a dit Gros Rocher l'annee derniere quand je lui ai annonce mon refus d'offrir des chocolats a mes collegues: "Tu sais Marie-san, il faut le voir comme un bon investissement. Tu achetes une boite de chocolats et dans un mois tu auras un tres beau cadeau." Mouais...

    Comme beaucoup de choses au Japon, au depart les regles sont simples (tu offres des chocolats a ton mec, a tes collegues, a ton chef, a qui tu veux,  le 14 fevrier et en mars tu as un cadeau en retour) mais tout se complique tres rapidement. Parce qu'il a y le "ce que tu voudrais faire" et le "ce que tu dois faire sinon qu'est-ce que les gens vont penser". D'ou le concept purement nippon de "giri choco". "Giri" en japonais (prononcer "guili") c'est le sens du devoir. Bon, ne pas dire comme moi a ma colocataire il n'y a pas longtemps: "girigiri choco" (chocolat guiliguili) qui veut dire "chocolat de justesse". Bref. Donc, le "giri choco" c'est le chocolat que tu offres a ton chef ou tes collegues meme si tu ne peux pas les encadrer parce que bon, ca ne se fait pas d'arriver les mains vides le 14. Du coup, alors que je n'ai pas entendu que du bien de notre groupe dans le bureau des secretaires, nous avons eu droit a une boite de chocolat aujourd'hui. Remarquez, je ne vais pas m'en plaindre, j'adore le chocolat. Mais la encore, probleme: eh, oui, je suis une fille. Alors, ai-je le droit de manger les chocolats offerts aux gars du labo?

    Gros Rocher m'a touche un mot du probleme tout a l'heure, il a eu une discussion avec sa femme a ce sujet hier: la femme de Gros Rocher offre des chocolats aux gars du labo. Je fais partie du labo mais je suis une fille. Gros Rocher doit-il m'empecher de manger les chocolats? Il a propose a sa femme de faire croire que c'etait lui qui les avait achetes mais elle lui a dit qu'il en etait hors de question, au Japon, le 14 fevrier, seules les femmes offrent des chocolats.

    Voila, tout ca pour dire que ca devient vite assez embrouille leurs histoires alors qu'on pourrait passer une chouette journee a se baffrer de chocolat sans se prendre la tete.

    Et en plus, a l'instant une des secretaires vient de m'offrir une boite de chocolat, rien que pour moi...je suis perplexe.


    42 commentaires
  • Toi aussi, customise ta manip avec ces jolis petits objets colores.

    C'est deja top-tendance dans tous les labo branches de la capitale.

    En plus, ces jolis petits sacs  sont des porte-bonheur qui vont t'attirer les faveurs des dieux (et de ton chef aussi): publis dans des revues prestigieuses, invitation dans des conf internationales, retour de l'ultra-vide dans toutes tes manips, resolution atomique pour les microscopes, ta femme elle est partie ? Je la fais revenir dans les 24h (ah, non pardon, pas ca, je me suis trompee de rubrique).

    En vente au rayon "protection divine pour tetard de laboratoire" dans tous les bons temples.


    22 commentaires
  • Depuis quelques temps je goute les joies d'etre une fille dans un labo de mecs. Parce que mon cote "pauvre creature sans defense perdue dans un monde de brutes" m'a permis de sympathiser avec les secretaires du labo et d'infiltrer leur groupe (j'aurais tout aussi bien pu appeler mon message du jour "agent double" ) . C'est plutot instructif: pendant qu'au labo les garcons parlent vis/boulons/ pompes a palettes (ah, ah, quels hommes), un etage au-dessous dans le bureau des secretaires les discussions vont bon train sur Gros Rocher, Prof. de la Riviere de la longue Vallee et leur bande de chouettes etudiants. A part la facheuse tendance au harcelement de Prof de la Longue Riviere dans la Vallee quand il a un coup dans le nez (mais ca, tout ce qui ressemble de pres ou de loin a une fille dans l'immeuble le savait deja...meme Nuage de Printemps en a fait les frais)  j'ai appris que Gros Rocher n'a pas la cote du tout avec les secretaires car, je cite, "il rentre son t-shirt dans son pantalon, comme les vieux". Aah, quel monde sans pitie. Cela dit, moi je n'avais jamais fait attention et le lendemain j'observais discretement Gros Rocher. Je pense que non content de lire secretement mon blog  (voir au 7 janvier le message intitule "Suspicions") il a du mettre le bureau des secretaires sur ecoute car ce jour la son t-shirt etait sur son pantalon. Cet homme est vraiment tres fort.

    Peu de temps apres, une des secretaires me parle de Beaute (oui, c'est son prenom), un grand gars au taux de testosterone certainement plus faible que le mien, qui adore les dessins animes pour enfants de 5 ans (Hanpaman, l'homme a tete de hamburger,  pour ceux qui connaissent) et qui a ouvert de grands yeux effares quand je lui ai dit que moi j'aimais bien "Akira"  ("mais Marie-san, c'est horrible ce manga! C'est tres, tres, violent."). Je n'ai pas tout compris a son monologue mais la secretaire en question a l'air de vouloir communiquer sur le sujet alors, je me dis que je peux bien essayer de faire quelque chose pour eux, que peut-etre en le presentant sous un bon jour, qui sait, y'aurait une chance que... Avec Gros Rocher qui se vante toujours devant moi des rencontres qu'il a organisees entre des amis et qui aboutissent sur des mariages, qui en tire une grande joie,  je me suis dit: "bah, ca n'a pas l'air difficile. Je vais essayer, moi aussi je veux rendre les gens heureux, y'a pas que Gros Rocher, zut quoi". Bref, je me lance dans un grand discours enflamme, en disant que Beaute est un mec tres gentil, super brillant, toujours de bonne humeur et pret a aider alors qu'il bosse comme un malade. Je n'ai obtenu comme reponse que un "oui mais il est blurpblurpblurp"

    "blurpblurpblurp" etant un mot japonais que je n'ai pas compris ni retenu mais qui n'a pas l'air tres positif en fait.  Mais bon, je me suis dit que c'etait juste une ruse de fille de sa part et que j'avais seme une petite graine qui allait germer dans son esprit, que je reviendrai en remettre une couche de temps en temps et que sous peu elle me supplierait d'organiser une omiai.  

    Le lendemain, je surprends un conversation du cote des garcons. La secretaire en question cherche Beaute pour lui faire signer un papier, il faut qu'il aille tout de suite dans son bureau. Ah, ah, je me dis. Et le jeune homme de repondre "Ah, elle, je ne l'aime pas" (Hein? Quoi? Non, non ,ca va pas ca) , "Non, en fait, non, ce n'est pas que je ne l'aime pas" (ah, je commence a reprendre espoir et dresser une oreille attentive), "c'est juste qu'elle me fait peur" (la, je m'effondre franchement sur mon clavier).

    Voila, voila... D'ou le titre de mon message.


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique