• Tori shima, l'ile du poulet

    Certains esprits chagrins vont me dire que j'aurais pu traduire "tori shima" par "l'ile du coq" ou "l'ile de l'oiseau" vu que "tori" en japonais signifie oiseau, coq et poulet, et qu'en plus ca aurait fait plus chic, mais bon, "l'ile du poulet" moi je trouve ca plus sympa et puis d'abord c'est mon blog et je fais ce que je veux, na (la, c'est mon petit cote despote qui s'exprime).

    Bref, aujourd'hui, en cours de japonais nous avons travaille sur un article qui parlait de cette fameuse ile japonaise, situee a 1740 km au sud de Tokyo. Qu'a t'elle de si particulier, allez vous me demander? Et bien en fait elle est toute petite: 3.2 metre de perimetre. Pour etre plus precise sous le nom de "tori shima" se cachent 3 (toutes) petites iles de quelques metres. Associees a ces toutes petites iles, un domaine de peche assez important en superficie, qui represente une part non negligeable du domaine maritime japonais. Le (gros) probleme c'est que ces iles s'enfoncent et deviennent de plus en plus petites. Une est deja carrement sous l'eau (6 cm au-dessous du niveau de la mer) et les autres sont reduites a pas grand chose. Les chinois qui voudraient bien eux aussi venir pecher dans le coin commencent a dire que ces iles ne peuvent plus etre considerees comme telles et que ce sont juste des rochers. Donc, il n'y aurait plus de raison selon eux que les japonais gardent l'exclusivite de la peche et les eaux autour des iles devraient devenir eaux internationales.

    Les japonais, qui ne savouent pas facilement vaincus, surtout par des chinois, ont lance une expedition sauvetage: ils ont envoye des hommes pour consolider les iles avec du beton et des grillages en titane...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :